Rosiers d'Egletons
Rosiers d'Egletons

Croix de pélerinageUne page de l'histoire de France

Rosiers d'Egletons, ancien archiprêtré de Gimel, rayonnât longtemps sur la région. En 937, Rosiers était le chef-lieu d'une viguerie, c'est-à-dire de la juridiction d'un vicaire civil représentant du vicomte. Il a eu pour annexe l'église d'Egletons du XIIIe siècle jusqu'à la fin du XVe siècle.

Son origine très ancienne est attestée non seulement par la découverte de silex taillés, mais également par les vestiges d'une voie romaine (La Charrière Profonde) qui fût activement utilisée au cours des siècles.

Deux des plus importants papes limousins naquirent à Rosiers : Clément VI (1342-1352) et Grégoire XI (1370-1378)

Pierre Roger de Beaufort, fils d'un chevalier limousin, Maître en théologie et fort d'une grande culture à la fois classique et sacrée devint pape en Avignon en 1342 sous le nom de Clément VI. Il est né à Rosiers d'Egletons en 1291. A son élection, il a déclaré : “Je planterai dans l'église de Dieu un tel rosier de Limousin qu'après cent ans, il aura encore des boutons et des racines”. Il sacra lui-même cardinal son neveu âgé de 19 ans (futur Grégoire XI) et nomma des Limousins au Sacré Collège, dans les évêchés et les archevêchés. Il tentera vainement de ramener la paix entre la France et l'Angleterre.

Il fut surnommé Clément VI le Magnifique pour son sens du faste et de l'opulence, il fit construire le second palais des papes en Avignon et fit placer les armoiries des Roger sur l'entrée principale.

En savoir plus

En 1362, le conclave choisit comme nouveau pape Hugues Roger, évêque de Tulle et frère de Clément VI. Mais celui-ci renonça au pontificat. C'est Urbain V qui fut élu.

À sa mort, en 1370, le neveu de Clément VI, Pierre Roger de Beaufort, né lui aussi à Rosiers d'Egletons, fut élu sous le nom de Grégoire XI. Il pacifia l'Europe et ramena le Saint-Siège à Rome.

En savoir plus

Château de Maumont - Rosiers d'Egletons - 19300 - CorrèzeLes Maumont 

Les Maumont de la vicomté de Ventadour, étaient établis au château de Maumont.

La famille de Maumont était rattachée à la vicomté de Ventadour et le château de Maumont est situé au sommet d'une colline a proximité du Doustre.

On retrouve les traces de la famille sous le règne de Philippe Ier (1052-1108).

En 1345, Jean, seigneur en partie de Maumont et de Gimel, fut capitaine du château de Limoges, lieutenant de la compagnie d'hommes d'armes du maréchal de Clermont. Il eut son mariage avec Marie de Faurre d'Egletons accordé par Guillaume II, vicomte de Beaufort, frère du pape Clément VI.

En 1361, Bertrand Maumont prêta serment à Jean Chandos, connétable de Guyenne, représentant du Roi d'Angleterre Edouard III. Il livra son château à Lancastre en 1373. En représailles, le roi Charles V lui confisqua tous ses biens mais il les lui rendit l'année suivante, à la suite d'interventions  puissantes.

Charles seigneur de Maumont, épousa le 2 décembre 1500 Anne de Bourdeilles, sœur du père de Brantôme. Sa fille Charlotte fut une des dames d'honneur de la reine Eléonore, la seconde épouse de François Ier.

Jean de Maumont accompagna en 1530 le vicomte de Turenne à Madrid pour signer le contrat de mariage de François Ier avec Eléonore la soeur de Charles Quint. Avec ses enfants s'éteignit la maison de Maumont.

[sources : Châteaux de Corrèze / Annick Tulasne-Moeneclaey - Édition: Paris : Nouvelles éditions latines, 1997 - Collection : Les guides Art et tourisme.]

Au XIXe siècle, Rosiers d'Égletons comptait :

  • 28 villages et hameaux, dont certains ont disparu à notre époque, soit qu'ils n'aient plus d'habitants, soit qu'ils aient été englobés par le bourg de Rosiers d'Égletons ou par Maumont : L'Arbrespic, Auchère, le Betonnet, le Bessard, Bethléem, le Bontreau, le Bourg-Village, Chandrieux, Charves, Combret, la Croix du Bourg, la Dadividie, le Doustre, l'Esclause, Estivaux, la Fontaine du Trais, la Gane, la Gire, la Grésouilière, la Guillaumie, le Jassoux, le Lac, Laval, Leymarie, le Masmonteil, Maumont ;
  • et 18 moulins, dont la plupart ont disparu : Moulin de Baron, de Charves, d'Estivaux, de Goursole, de Maurière et de Rioux ; le Peuch, le Peuch-Bas, le Poujol, Pranchère, Saint-Joseph, les Serves, Seugnac, la Sudrie, Trémouilles, la Vedrenne, Veyrières, la Vialotte.

[sources : Wikipédia]

Patrimoine

Croix monumentale lieu dit Maumont

 

Eglise de Rosiers d'EgletonsÉglise Sainte-Croix XIIe - XVIe siècle

Eglise à nef unique avec transept, abside et absidiole. La partie la plus ancienne, le chœur remonte au XIIe siècle. Le reste de l'église a subi de grosses modifications : les transepts sont modernes, ainsi que la nef. Des chapelles latérales ont été ajoutées, côté nord, au XVIe siècle. Le clocher, dans le soubassement duquel est ménagé un porche à voussures est du XVIe siècle dans sa partie inférieure.

Le Château de Maumont

Château fort attesté au moyen âge, reconstruit en grande partie au XVIe siècle. Restauré vers 1904 avec adjonction d'une aile au sud et réfection des toitures.

Pignon à l'est dont seuls subsistent le portail et trois clés de voûte portant les armes de la famille de Maumont, en partition de Maumont et Bourdeilles et des armes non identifiées. Les dépendances partiellement reprises en 1772, date portée sur la grange-étable, puis dans le cours du XIXe siècle. La tour carrée d'escalier, du XVe siècle, a de belles ouvertures sculptées avec arcs en accolade. Elle a un chemin de ronde à créneaux au-dessus des mâchicoulis. Le bâtiment carré à l'angle nord a une tourelle en échauguette. La façade sud présente une bretèche en encorbellement...

[sources : Châteaux de Corrèze / Annick Tulasne-Moeneclaey - Édition: Paris : Nouvelles éditions latines, 1997 - Collection : Les guides Art et tourisme .]

Haut de page